Élèves allophones nouvellement arrivés en lycée : articuler l’apprentissage de la langue scolaire et les apprentissages disciplinaires

Marie – Louise Fuchs

Formatrice et chargée de mission au CASNAV (Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs) de Grenoble

8 octobre 2014

Les académies se dotent progressivement d’unités pédagogiques d’élèves allophones arrivants (UPE2A) pour scolariser les élèves âgés de plus de 16 ans. Entre cours de FLE-FLS et cours d’autres disciplines, comment prendre en compte les besoins des élèves dans les classes ordinaires comme dans les enseignements spécifiques ? Comment définir les priorités ?

Quels contenus privilégier et organiser, dans une programmation serrée, en perspective avec l’imminence des examens ? En créant des ponts entre les différents domaines d’utilisation de la langue, l’enseignement du français envisagé comme “langue de scolarisation” ouvre des pistes didactiques. L’atelier permettra d’échanger sur les “bonnes pratiques” identifiées dans les dispositifs et d’évoquer de nouveaux axes de travail.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search