Langues, communication et cultures : des programmes pour les langues du Mexique

María Soledad Pérez López

Enseignante‐chercheure – Université Pédagogique du Mexique

25 juin 2014

La mise en place de législations qui donnent aux langues indigènes du Mexique le statut de langues nationales au même  titre que l’espagnol (2005), a obligé à mettre en place des dispositifs d’enseignement de ces langues à tous publics. La question du développement de programmes et matériaux s’est posée, sans que l’on puisse compter, pour un grand nombre d’entre elles, sur des antécédents d’enseignement et parfois même sans études linguistiques et communicatives et encore moins sur des registres standardisés. Nous avons eu recours au CECRL mais tout en envisageant une série d’interrogations :

  • Comment faire pour ne pas simplement transposer des fonctions communicatives proposées pour d’autres langues ?
  • Comment aborder la variation dialectale ?
  • Qui serait notre public visé et quelles seraient leurs difficultés sur le chemin de l’appropriation de ces langues ?
  • Comment avoir une vision ouverte à la différence de traditions communicatives ?
  • Comment concilier tradition et modernité pour permettre aux apprenants d’exprimer aussi leur réalité dans la langue‐objet ?

Ce sont les questions que nous proposons d’aborder à partir du chemin parcouru en trois années de travail avec des locuteurs de ces langues.



Citer ce billet
Laurie Boyer (2014, 25 juin). Langues, communication et cultures : des programmes pour les langues du Mexique. ELSE - Éducation en langues secondes et étrangères. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o5nw

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search