Le français langue de socialisation – Socialisation scolaire et apprentissages langagiers chez les EANA

Violaine Bigot

Maître de conférences, Université Paris 3, Laboratoire DILTEC

17 juin 2015

Nous proposons de réfléchir ensemble aux relations entre socialisation scolaire et apprentissage de la langue, dans le cas particulier de la scolarisation des EANA. Communiquer est une condition nécessaire pour apprendre une langue étrangère. La socialisation scolaire, qui offre aux EANA de multiples occasions de communiquer en langue cible, est donc généralement considérée comme un cadre propice au développement de leur compétence langagière. Mais la communication n’est pas une condition suffisante pour qu’il y ait apprentissage. Beaucoup d’études ont cherché à identifier ce qui rendait une situation communicative plus ou moins propice au développement de la compétence langagière.

La dimension socialisatrice des échanges, qui est à la fois donnée par le contexte (la réalisation d’une tâche par exemple) mais aussi co-construite par les participants (la manière dont ils s’engagent dans l’interaction) permet de repenser de manière globale la question des « conditions » pour que les situations de communication dans lesquelles s’engagent les élèves soient porteuses d’apprentissages langagiers. Nous reviendrons brièvement sur les rapprochements et distinctions qui ont pu être faits entre FLE, FLM, FLS, FLP, FLSco pour nous interroger sur l’intérêt qu’il peut y avoir, au dela du jeu de mot-valise, à développer le sigle FLSco en Français langue de scocialisation. Nous regarderons quelques extraits d’interaction enregistrés dans des classes ordinaires incluant des élèves (plus ou moins nouvellement) arrivés. Nous nous demanderons comment se joue, dans ces extraits, l’intrication entre socialisation et développement de la compétence langagière des élèves EANA.



Citer ce billet
Laurie Boyer (2015, 17 juin). Le français langue de socialisation – Socialisation scolaire et apprentissages langagiers chez les EANA. ELSE - Éducation en langues secondes et étrangères. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o5p2

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search